© Sarl Pgonweb - Mentions légales

Déclaration relative aux cookies

Choisissez votre manuel scolaire

LE LOUP


Du petit chaperon rouge à Twilight, bon nombre de contes et légendes parlent du loup, dans des termes pas toujours très flatteurs… quelques lignes pour combattre la vilaine réputation de cet animal sauvage, encore méconnu.

Le loup, un véritable athlète, taillé pour la chasse


Le loup dont l’espèce la plus répandue correspond aux canis lupus (loups gris) et s’étend de l’Amérique du nord jusqu’à l’Eurasie, est un véritable athlète, un chasseur et un prédateur viant en groupe.


Pour se nourrir, principalement, car il est carnivore, le loup dispose de 42 crocs pouvant mesurer jusqu'à 7 cm. Sa mâchoire peut exercer une pression de 150 kg/cm² contre 60 à 65 kg/cm² chez le chien.


Excellent coureur, Monsieur loup est endurant et peut poursuivre sa proie jusqu’à épuisement, avec des vitesses de pointe à 50 km/h.


Son odorat et sa vision sont également performants car le loup peut repérer l’odeur d’un animal à près de 270 m et voit aussi bien la nuit que le jour.


Enfin, son audition est exceptionnelle puisque l’animal peut percevoir les hurlements de ses congénères jusqu’à 9 km de distance.

Un régime alimentaire plutôt large


Monsieur loup est essentiellement carnivore et affectionne particulièrement les troupeaux d’herbivores (cerfs et autres daims ou chevreuils) mais ne rechigne pas à se nourrir de proies plus petites (volatiles, poissons, charognes…) ou même d’insectes et de végétaux (baies, champignons…).

En fait, son régime alimentaire varie et s’adapte aux régions et aux saisons.

La meute, son cercle de vie


Le loup est un animal territorial, c’est-à-dire que c’est l’abondance des proies qui détermine le choix de son lieu de vie. Sur son domaine (parfois jusqu’à 200 km²), Monsieur Loup ne vit que très rarement seul puisque les loups gris respectent une hiérarchie et des codes bien établis. (Lire la suite...)