© Sarl Pgonweb - Mentions légales

Déclaration relative aux cookies

Choisissez votre manuel scolaire

La pollution de l’air : explications et solutions


Le brouillard planant qui pèse sur les villes est la forme la plus évidente et familière de la pollution de l'air. On remarque qu’il y a différentes sortes de pollution qui contribuent au réchauffement climatique : certaines sont visibles et d’autres sont invisibles. Généralement toute substance chimique introduite dans l'atmosphère a des effets nocifs sur les êtres vivants et l'environnement. C’est considéré comme la pollution de l'air.

Le dioxyde de carbone est un gaz à effet de serre qui est le principal polluant responsable du réchauffement de la Terre. Bien que les êtres vivants émettent du dioxyde de carbone quand ils respirent, le dioxyde de carbone est largement considéré comme un polluant lorsqu'il est associé avec des voitures, des avions, centrales électriques, et d'autres activités humaines qui impliquent l'utilisation de combustibles comme l'essence et le gaz naturel. C’est pourquoi on voit arriver petit à petit des voitures hybrides telles que la
Honda Jazz Hybride ou la Honda Accord qui permettent de réduire l’émission de gaz polluants. Ces mesures sont nécessaires car au cours des 150 dernières années, ces activités humaines ont pompé assez de dioxyde de carbone dans l'atmosphère  pour atteindre ses niveaux les plus élevés depuis des centaines de milliers d'années.

Parmi les autres gaz polluants, il y a le méthane. Ces derniers sont émis par le bétail. On retrouve également les chlorofluorocarbures qui sont des gaz fluorés principalement utilisés pour  les machines réfrigérantes et les bombes aérosols qui ont un effet consternant sur la détérioration de la couche d'ozone de la Terre.

Un autre polluant associé au changement climatique, c’est le dioxyde de soufre, un composant de ce brouillard vaguant. Cette molécule chimique nait principalement des pluies acides. Les éruptions volcaniques peuvent également cracher des quantités massives de dioxyde de soufre dans l'atmosphère, causant parfois le refroidissement qui dure depuis des années. En fait, les volcans sont les sources principales de dioxyde de soufre dans l'atmosphère.


Les scientifiques des pays industrialisés ont travaillé dur pour réduire les niveaux de dioxyde de soufre afin d’éviter les effets négatifs sur notre santé. Mais, les chercheurs ont récemment découvert que moins il y a de dioxyde de soufre dans l’air, plus le réchauffement climatique s’aggrave. En fait, ce composant venant des volcans permet de refroidir la planète en bloquant la lumière du soleil donc, en réduisant la quantité de la substance dans l'atmosphère, cela laisse plus de lumière passer à travers, favorisant le réchauffement de la Terre. Cet effet est exagéré lorsque les niveaux élevés de gaz à effet de serre dans l'atmosphère emprisonnent la chaleur supplémentaire.

La plupart des gens conviennent que pour freiner le réchauffement climatique, une série de mesures doivent être prises. Sur un plan personnel : ne pas prendre sa voiture, ne pas prendre l’avion et favoriser le recyclage.

À plus grande échelle, les gouvernements prennent des mesures pour limiter les émissions de dioxyde de carbone et autres gaz. Une solution a été discuté lors du protocole de Kyoto, un accord entre les pays qui s’engagent à  réduire leurs émissions de dioxyde de carbone. Une autre méthode consiste à mettre des taxes sur les émissions de carbone ou des taxes plus élevées sur l'essence, de sorte que les gens et les entreprises seront incités à économiser l'énergie et polluer moins.