© Sarl Pgonweb - Mentions légales

Quels sont les développements à prévoir ?

Pourtant, les fermes solaires représentent bien une alternative importante aux centrales nucléaires. Il faut donc développer ces procédés propres et qui respectent l’environnement en trouvant les voies d’un développement durable.


C’est ainsi qu’est venue l’idée d’utiliser des zones désertiques et à fort ensoleillement pour alimenter les zones fortement peuplées donc qui ont de gros besoins en électricité. C’est le projet appelé « plan solaire méditerranéen », développé par plusieurs sociétés européennes au Maroc dans un premier temps, puis dans d’autres pays du Maghreb.


Ces futures centrales solaires ne seront pas photovoltaïques mais à concentration thermique. En préservant la chaleur grâce à un système de miroirs, elles présenteront donc le gros avantage de stocker l'énergie et donc de fournir du courant même la nuit ou par temps couvert.


Un exemple d’une future coopération autour d’une énergie verte sur un projet qui servira à la fois les pays européens et ceux du Maghreb ! (Retour ...)

Le projet Desertec


Le projet Desertec repose sur le principe que chaque km2 de désert reçoit annuellement « une énergie solaire équivalent à 1,5 million de barils de pétrole. La surface totale des déserts sur la planète entière fournirait plusieurs centaines de fois l'énergie utilisée actuellement dans le monde2 » ; couvrir 0,3% des 40 millions de km2 de déserts de la planète en centrales thermiques permettrait de couvrir les besoins électriques de la planète en 2009 (environ 18 000 TWh/an)3.

Source Wikipedia

Le projet Desertec


DESERTEC vise à la fois à répondre en grande partie aux besoins des pays producteurs d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et à fournir 15% (dans un premier temps) de l'électricité nécessaire à l'Europe.

Ci-dessous, Cartographie sommaire permettant de visualiser la structure et les noeuds du réseau électrique du projet Desertec.